Le journal de monsieur Chatastrophe

Chris Pascoe 

 

 

CVT_Le-journal-de-monsieur-catastrophe_3034

Carte d’identité du roman :

-L’auteur : Chris Pascoe est né au Royaume-Uni en 1966. Il est auteur de livres humoristiques et également chroniqueur pour le magazine national britannique « Your cat ». Il vit près de Londres avec sa femme, sa fille et au moment de mettre sous presse – encore deux chats.

-Traducteur : Daniel Garcia

-Dates de parution : 2006 en Angleterre ; 2010 en France

-Maison d’édition en France  : France Loisirs, avec l’autorisation des Editions Balland

-Format du livre : Broché (21x13,5 cm)

-Nombre de pages : 280

-Prix du livre : 19,15 euros

 

 

 

Résumé 4e de couverture :

 

«Brum est un chat. Spécialités : maladresses et catastrophes. Sa vie est faite de cascades et de désastres à répétition. Mais, comme tous les chats, Brum vieillit. Et lorsqu'une grave maladie menace d'avoir définitivement raison de lui, son maître réalise que son fidèle compagnon ne sera pas éternel. Après le succès de Monsieur Chatastrophe, Chris Pascoe nous raconte ses souvenirs les plus touchants avec l'indomptable et l'espiègle Brum, entre avalanches de bibelots et courses-poursuites en tous genres ! Un roman tendre et drôle qui séduira tous les amateurs de chats.»

 

Mon avis :

 

Cette lecture a été une réelle bouffée d’air frais ! J’ai commencé à lire ce roman assez tard le soir, ma petite sœur dormant dans la même chambre que moi, je devais m’empêcher de faire du bruit tellement je rigolais. Heureusement qu’elle a le sommeil lourd !

 

Il s’agit d’un livre très drôle, léger et vraiment agréable à lire, sans aucune difficulté.

 

Le titre présente un journal, manifestement d’un chat assez maladroit. Le roman n’est pas à proprement parler un journal dans le sens où il n’y a pas de date et le récit n’est pas une confession de son auteur.

On a plutôt là un récit des aventures de Monsieur Brum et de son maître. On a également de nombreuses anecdotes et des enchevêtrements d’histoires qui ont été racontées au narrateur qu’il nous partage ensuite, des histoires de chats-fantômes, de chats royaux et vénérés etc.

 

Pour tous les amoureux de chats, et même les autres, je pense que ce livre est un pur bonheur et cela donne vraiment envie de lire l’autre livre de Chris Pascoe dont il fait référence de temps à autre.

 

Brum me rappelle certains chats que j’ai connus qui étaient bien maladroits aussi, comme un petit qui s’était fait mal à la mâchoire en tombant des escaliers, pas très dégourdi le pauvre.

 

On sent également que l’auteur-narrateur fait preuve d’une réelle connivence avec le lecteur, comme s’il voulait absoulement nous faire rire à chaque moment. J’avais en tête l’auteur qui me faisait des petits clins d’oeil.

 

En lisant les aventures de Brum, je m’imaginais les scènes dans ma tête et je m’étouffais littéralement de rire, comme cet épisode où il fonce tête baissée sur la porte alors que celle-ci a été changée et qu’il n’y a plus de chatière, et qu’il recommence malgré tout juste après ; ses plongeons dans la pataugeoire de Maya. Bref, je n’en dis pas trop plus, mais ce fut un réel plaisir de rigoler autant. Je recommande donc ce roman.

 

Extrait du livre :

 

« Si brum nous quittait, sa disparition créerait dans ma vie un vide qu’aucun autre chat ne pourrait combler. Car Brume n’est pas juste un chat – ou, si l’on préfère, n’est pas juste une créature improbable qui pourrait vaguement ressembler à un chat. C’est aussi un merveilleux ami. Avec lequel j’ai quand-même partagé quinze années de ma vie d’adulte. »

 

 

Le journal de Mr