Pays d'hiver d’Amria Jeanneret

15134674_1835353670012055_3819602691223452833_n

Carte d’identité de ce conte :

 

-Auteur : Amria Jeanneret, maman d'une grande fille, vit avec sa famille en Suisse. De sa Sicile natale, elle garde en mémoire les mythes grecs et romains qui sont la moelle de l'île et ce soleil qui irrigue les veines. De son pays d'adoption, elle s'est intéressée aux légendes locales et adore flâner sur les rives du Lac Léman. Ces deux pôles constituent la base de ses idées. Depuis toute petite, elle voyage grâce à la lecture dans les mondes inexplorés de l'imaginaire quine demandent qu'à être foulés. Après bien des hésitations, elle se laisse rattraper par les sirènes de l'écriture qui n'ont jamais cessé de chanter à son esprit. Ce qu'elle apprécie le plus dans l'écriture consiste à tenter de transporter le lecteur dans un ailleurs, loin du quotidien. En quelques lignes, les mots dessinent un univers. Elle s'est lancée dans la rédaction de nouvelles pour les appels à textes et dans des projets au long cours. Un projet jeunesse et un autre adulte sont actuellement en cours d'écriture

 

-Date de sortie : 15 Décembre 2016

 

-Edition : Anyway Editions

 

-Collection : Songe

 

-Nombre de pages : 26

 

Résumé :

 

«Dans ce Pays d'Hiver, un lieu étrange, un lieu de légendes, d'une blancheur immaculée, où les montagnes sont de cristal et les brins d'herbe des languettes de givre, là où les fleurs et les feuilles sont de gel et les pommes en verre filé ; là où coulent des rivières de diamants aussi pures que des torrents, la reine et le roi du Septentrion se meurent. Neige, leur fille, et son ami Chris, partent en quête du véritable père Noël qui seul pourrait les sauver. »

 

Mon avis :

 

Tout d’abord, je remercie vivement les Anyway Editions qui m’ont permis de découvrir ce conte et de partager ma chronique avec vous.

 

Ce petit conte d'hiver était vraiment très agréable à lire. Ça m'a donné envie de me poser dans un bon gros fauteuil, avec mon plaid tout douillet, mon chat sur les genoux, le feu de cheminée crépitant, un chocolat chaud et des bonnes tartines beurrées, la neige tombant doucement de l'autre côté de la fenêtre et des enfants jouant gaiement. Bref, la magie de Noël quoi...

Malheureusement ce n'était pas le cas et j'étais en débardeur-culotte dans mon lit, les voitures passant dans la ville de Lyon quand j'ai lu ce conte, mais j'avais tout de même mon chat!

Et pour en revenir à ma lecture tout de même, j'ai trouvé ce conte très beau, à lire à tous les enfants, qu'ils soient petits ou grands.

Je n'avais pas tout de suite captée l'univers magique d'Amria et j'ai été agréablement surprise. C'est très simple, une lecture légère qui donne vraiment envie de rencontrer le père Noël!

Je n'ai qu'une chose à dire avec cela: Joyeuses Fêtes !

 

Ma note est donc un joli « A » car ce petit conte reflète tout à fait l'atmosphère de Noël et c'est très agréable de lire cela en ces périodes de froid et d'hiver.

 

«Comme lors de la première course de Neige en quête du père Noël, qui l'avait menée aux confins du globe, les enfants se rendirent sans délai chez le Maître des vents. Le vieux bougon vivait en reclus dans la montagne et ne répondait plus qu'à son échos. Grâce à la Bise qui ne rechignait jamais pour souffler le froid sur les sommets enneigés et pour rendre visite à l'ermite avec qui elle jouait aux échecs, le garçon et la fillette empruntèrent la voie des cieux.»