J'en ai marre d'être mignonne...!!!

 

L'année dernière, en sortant du lycée j'allais toujours à mon cours de danse.

Un soir, je suis allée me poser dans le parc avec une camarade avant qu'on aille chacune de notre côté, elle à son cours de musique, moi à mon cours de danse. Un policier est arrivé pour nous dire qu'il allait fermer le parc. Très gentil, nous virant doucement, il nous demande alors "vous êtes au collège?". On s'est regardées, amusées ou gênées ? "Non, nous sommes en terminal."

Merci. Au revoir.

 

 

C'était bien sûr l'une des nombreuses fois que cela m'arrivait.

Je me souviens le jour où j'étais dans le bus, et m'endormant j'avais loupé mon arrêt (bah oui, il n'y a qu'à moi que ça peut arriver ce genre de truc). La chauffeuse du bus m'avait gentiment proposée de me ramener chez moi. En discutant elle m'avait demandée dans quelle classe j'étais, au collège sans doute ? Non, j'étais en première à cette époque-là.

Merci. Au revoir.

 

 

Il en est de même pour la fois où j'ai accompagné ma mère-grand à un spectacle de danse, faisant exceptionnellement la bénévole pour les Petits Frères des pauvres. Cette gentille bénévole qui avait dit à ma mère-grand: "Oh, elle est trop mignonne, elle a quel âge? 15 ans?". J'allais en avoir 18.

Merci. Au revoir. Bitch.

 

 

La journée du délice fut cette fois-ci où mon père et moi décidâmes d'aller à la plage avec ma petite sœur.

Arrivés à l'accueil, mon père nous montre négligemment ma sœur et moi pour dire qu'il paye pour nous. Le jeune homme dit «ah oui donc un adulte et deux enfants.» Mon père ne répond rien et paye pour un adulte et deux enfants. Je regarde les tarifs. Les tarifs enfants vont de 6 à 12ans.

Ok. Au moins je coûte moins cher…

 

 

Allons nous promener, je veux m’acheter un jogging depuis un petit moment.

Mon père et ma sœur m’accompagnant toujours, c’est mon papounet chéri qui paye pour moi mon bas de survêtement.

La gentille petite caissière veut essayer de nous faire prendre sa carte étudiante.

Elle regarde mon père et moi et lui dit: «Elle est au collège?». Mon père rigole doucement «Non, non...»; «Ah pas encore?». Cette charmante jeune dame a dû voir mon visage se décomposer car elle a reculé d’un coup et lorsque mon père a dit, se moquant légèrement trop de moi, «Non elle est à la fac», elle s’est empressée de dire «Ah, on ne sait plus quel âge donner maintenant!».

Bref, passons, et enlevez-moi ce putain d’anti-vol au lieu de me faire sonner quand je passe la porte de la boutique!!!

 

 

Une belle journée donc, je décide de sortir en boîte avec mes nouveaux amis. Il faut bien faire connaissance et s’amuser un peu avant de travailler.

La première fois que j’y suis allée avec mes deux meilleures amies, le vigile à l’entrée nous avait regardé toutes les trois et avait dit «Elle a quel âge la petite derrière là?» en parlant gentiment de moi… Bon, j’avais rougis et dit que j’avais le même âge que les autres.

C’était sans compter sur les remarques des gentils garçons, pas lourds du tout : «Mais t’as quel âge?!»; «Ils t’ont laissé rentrer avec ta bouille?»; «Non mais t’as un visage d’ange, t’es trop mignonne, mais t’es toute petiiiite!»...

Là, j’allais avoir 18ans dans quelques jours, ça devait passer normalement.

Et bien non, les autres passent mais quand vient mon tour, on me demande la carte d’identité et bien sûr, à 10jours près on ne m’autorise pas à entrer. Surtout pour une soirée d’étudiants, où je présente ma carte d’étudiante…

Deuxième essai, deuxième boîte. Deuxième fois rejetée, avec le gentil conseil du videur: «Il me faut l’attestation de vos parents.»

«Oui allô papounet d’amour, il est 3h du matin, j’arrive pas à rentrer en boîte parce que je suis encore un bébé, tu peux m’envoyer par télégramme une autorisation parentale pour que je puisse aller danser avec des grands messieurs steuuuuplait?»

Ouais c’est ça. Merci. Au revoir. Je vais me coucher. Avec ma tétine et mon doudou.

 

Hello Kiki - Lord of the Boyard - Les Kassos #19

 

ios_large_1438431987_image