Pensée Assise, Mathieu Robin, 2005

 

robin2

 

Carte d’identité du livre :

-Auteur : Scénariste et réalisateur, Mathieu Robin vit à Montpellier. Après des études de cinéma, il écrit et réalise son premier court métrage en 1996 et coscénarise en 2004 le long métrage Les Grandes Personnes. En 2005, il novélise pour Actes Sud Junior dans la collection « Ciné-roman » son court métrage Pensée assise. En 2015, il publie son deuxième roman, Ses griffes et ses crocs, dans la collection « Aventure ado ».

-Date de sortie: 2005

-Edition: Actes Sud Junior

-Nombre de pages : 85

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé de la quatrième de couverture : 

 

« Sofia a bien compris que l’eau est le seul élément dans lequel je me retrouve à égalité avec elle. A la piscine, on a inventé un petit jeu qui consiste à se laisser couler vers le fond du basson en s’embrassant. Nous sommes enlacés, debout, sur le sol carrelé. Mais depuis que je viens avec elle, les gens ont changé de comportement : ils ne s’adressent plus à moi, mais à elle, comme si elle était ma baby-sitter. 

 

Sofia et Théo filent le parfait amour. Tout irait bien si le jeune homme, paralysé des jambes, n’avait pas une obsession : embrasser sa dulcinée debout, comme les gens valides. Il s’y essaie par tous les moyens, à ses risques et périls… Un défi amoureux à l’humour décapant.»

 

stock-illustration-13679729-arabesque-decoration

 

Résumé personnel :

 

Le regard des autres, c’est une chose que l’on accepte au bout d’un certain temps. Mais le regard posé sur elle parce-qu’elle vous accompagne, vous ne supportez pas. Vous avez envie de tout lâcher, de la quitter,  mais pourtant c’est la seule qui vous fait vous rendre bien…

 

Théo, jeune homme handicapé après un accident, a un caractère bien trempé. De la pitié, il n’en veut pas et il a appris à s’accepter tel qu’il est, et à passer outre le regard des gens. La compassion, il ne supporte pas. Il veut être « normal ». Mais alors, qu’il pensait rester seul, l’amour lui tombe dessus. Comment faire alors pour supporter le regard des gens sur Sophia ? Ils semblent la regarder avec attendrissement comme si elle avait du courage de devoir s’occuper d’un handicapé. Cependant, ce n’est pas tout ce qui préoccupe Théo. Théo veut embrasser Sophia comme la « normale ». Cette obsession va le pousser à aller bien loin…

 

 

Mon avis :

 

Ce court roman est vraiment un très beau livre. Il traite d’un sujet qui n’est pas forcément facile avec une sacrée fraîcheur et avec beaucoup d’humour, ce qui est très plaisant.

On se glisse dans la peau du personnage grâce à une narration à la première personne.

En plus d’être émouvante, l’histoire est jolie et drôle.

C’est un combat contre lui-même que le personnage principal entreprend, c’est touchant mais sans attirer la pitié (comme le personnage le déteste tant).

Les paroles de l’auteur sont écrites en toute simplicité mais laissent entrevoir une certaine poésie, et ce malgré le comportement constamment agacé du personnage. Cette opposition donne vraiment une sensation de légèreté à la lecture.

De plus, le livre est rapide à lire. Ce qui est parfait pour un bon moment de détente mais aussi pour le handicap d’un œil différent.

 

Ma note est un joli «A» car j’ai vraiment apprécié ma lecture, je l’ai trouvée intéressante, touchante, intelligente, légère et drôle. Bref, que de bonnes qualités pour une bonne lecture.

 

~Extrait~

 

«Célibataire endurci, j’avais pris pour habitude de ne briquer mon appartement que pour les visites féminines. Cela faisait une éternité que je n’avais pas fait le ménage et il était temps -par mesure d’hygiène- qu’une fille me rende visite ! (…)

Ce fameux jour où Sofia devait me rendre visite, j’avais fait le grand ménage dans mon studio. Plus incroyable encore, je m’étais rasé et parfumé.»

 

IMG_20160529_120050