People or not people, Lauren Weisberger, 2005

 

Lauren Weisberger

 

 

Carte d’identité du livre :

-Auteur : Lauren Weisberger, diplômée de l’université de Cornell, vit à New York depuis 1999. Elle fut l’assistant personnelle d’Anna Wintour, éditrice de Vogue, considérée comme la grande prêtresse de la mode. Le Diable s’habille en Prada, son premier roman, s’est rapidement hissé dans la liste des meilleures ventes en France (près de 350 000 exemplaires), comme à l’étranger. L’adaptation cinématographique, avec Meryl Streep et Anne Hathaway, est sortie sur les écrans en octobre 2006.

-Date de sortie aux Etats-Unis: 2005

-Edition originale: Simon & Schuster

-Titre originalEveryone Worth Knowing

-Traductrice : Christine Barbaste

-Date de sortie en version française : 2006

-Edition Première: Fleuve Noir

-Edition que je possède : Club France Loisirs

-Nombre de pages : 575

 

 

 

 

 

 

Résumé de la quatrième de couverture :

 

«Beth a vingt-six ans, travaille quatre-vingts heures par jour pour un patron odieux, et vit seule avec son chien hypoallergénique, depuis que son petit ami Cameron l'a plaquée pour un mannequin. Le jour où Pen, sa meilleure amie, lui annonce ses fiançailles, Beth décide de passer un bon coup de Karcher dans sa vie et de commencer par... démissionner. Finalement, les journées passées sur son canapé, à dévorer des tablettes de chocolat et des romans à l'eau de rose, lui conviennent bien mieux. Mais Will, son oncle gay, bien décidé à la mettre au travail, lui trouve une place dans une boîte de relations publiques. Terminées, les soirées pantoufles et les dîners entre copines! Place aux sorties branchées avec les VIP, aux nuits arrosées assorties de réveils difficiles. Surtout quand on apprend ce qu'on a fait la veille, comme Beth, dans les gros titres d'un journal people... »

 

Critiques :

 

«Les hésitations amoureuses de la jolie Beth, entre un dandy fortuné et un portier sexy, ont le charme d’une comédie des années 1950 mise au goût du jour. Le lecteur le plus blasé savourera ces saynètes impeccablement rythmées par l’alerte Weisberger.»

Baptiste Liger, Lire

 

« Vous avez aimé Le Diable s’habille en Prada ? Alors vous dévorerez ce nouveau roman de Lauren Weisberger.»

Elle

 

stock-illustration-13679729-arabesque-decoration

 

Résumé personnel :

 

Seriez-vous prêt à tout plaquer pour changer de vie ?

Seriez-vous prêt à tout changer dans votre vie pour un nouveau job ?

Et si toute la tranquillité de la vie banale et bien rangée que vous connaissez changeait du tout au tout. Si vous deveniez une autre personne, au-delà de vos principes. Le feriez-vous pour un travail aux côtés des VIP ?

 

Beth est une jeune fille tranquille, mignonne mais pas de la taille d’un mannequin non plus, remplie d’amour pour…son chien Millington, et bosseuse, elle n’a pas une minute pour elle.

Sauf qu’elle n’en peut plus ! Et le jour où elle décide de quitter son boulot sur un coup de tête tout va changer pour elle. De son côté, son oncle Will la pousse à bouger son derrière pour trouver un travail qui lui correspond. Seulement, travailler à côté des plus grandes people dans l’événementiel et organiser les plus belles soirées, ça lui correspond ? Beth se prend au jeu et ne réalise alors pas que sa vie va être complètement bouleversée, changée et qu’elle ne sera plus jamais la même…

 

Mon avis :

 

C’est avec le sourire aux lèvres que je tourne la dernière page de ce roman !

Un chick-lit frais, avec humour et légèreté, amour et amitié. Bref, la recette parfait pour un bon moment de détente !

Je me suis plongée dans cette lecture plutôt pour mon challenge 1 mois = 1 consigne aux premiers abords, et donc le mois de juin m’invitait à lire de la chick-lit. Franchement, je ne regrette pas !

Je suis entrée dans l’univers de la célèbre auteure du Diable s’habille en Prada. Je n’ai pas lu ce roman, mais j’ai vu, et pas qu’une seule fois, l’adaptation cinématographique et j’avais beaucoup aimé.

J’ai retrouvé dans ce livre exactement le même style et ça m’a bien plu.

Histoire basique, on entre dans la peau d’une jeune femme banale, comme vous et moi, à moins que des stars soient parmi nous ( ?!), qui va s’engouffrer dans le monde ténébreux des people pour n’en ressortir que plus étouffée !

L’histoire est très bien amenée malgré sa simplicité et la plume de l’auteure a sût donner aux personnages, notamment le principal, un caractère drôle et frais, qui apporte encore plus une lecture agréable. J’ai bien aimé la particularité de chacun qui a fait que je les ai plus ou moins aimé. Certains étaient touchants et d’autres méritaient vraiment des baffes !

Il est clair qu’on s’attend à chaque événement qui suit le précédent, mais en se laissant prendre assez facilement dans l’histoire de Beth, ce n’est pas très dérangeant. J’avais juste envie parfois qu’elle bouge un peu plus et réagisse car ça pouvait donner quelques longueurs à l’histoire. Mise à part ce détail, j’ai trouvé la lecture tellement fluide que je n’ai pas vu le temps passer.

Je dirais donc juste que ce livre n’apporte pas une grande originalité mais c’est un bon chick-lit à lire en toute fraîcheur pour un très bon moment de détente.

 

Ma note sera donc un  « B » car j’ai passé un très agréable moment aux côtés de Beth bien que ce roman soit banal, le côté chick-lit est très agréable pour une lecture en toute simplicité.

 

~Extrait~

« Millington était bel et bien hypoallergénique. Je pouvais la tenir, la couvrir de mamours et frotter ses petites moustaches contre mon visage sans ressentir la moindre envie d’éternuer. Le problème se situait ailleurs : ce chien était, lui, allergique à tout. Absolument tout. Dans la cuisine de l’éleveur, ce minuscule chiot coincé au milieu de ses semblables qui éternuait, éternuait…j’avais trouvé ça adorable. Attachant. Ce pauvre petit toutou qui avait attrapé un rhume ! […] L’ironie de l’histoire ne m’a pas échappé. Moi, la personne la plus allergique du monde, je me retrouvais propriétaire d’un chien qui me battait à plates coutures. J’aurais probablement trouvé ça drôle si Cameron, Milligton ou moi avions réussi à dormir plus de quatre heures d’affilée en trois semaines – ce qui n’était pas le cas. »

IMG_20160627_191853