Kâlî – tome 1 – Le réveil  de Mallika R.

10268723_1722509571296466_4705546613090751390_n

 

Carte d’identité de ce roman:

-Auteur : Mallika R. est le nom de plume d’une jeune femme, née en 1989 sur une île française avant de venir en Métropole et de poser ses bagages dans la région Pays de la Loire. Passionnée de séries télé, elle se lance dans l’écriture de fan-fictions. Jamais rassasiée et trouvant le temps long, elle commence à devenir une accro à la lecture, dévorant des centaines de livres par an. C’est ainsi qu’elle décide de se mettre à l’écriture. De nombreux projets, parfois commencés, jamais finis, jonchent son ordinateur. L’envie de gagner un pari lancé avec une amie et de se prouver qu’elle pouvait y arriver l’ont poussé à enfin venir à bout d’une de ses idées. C’est ainsi qu’est né son premier roman « Une Rencontre Inattendue ». Tout comme pour ses lectures, son univers reste centré sur l’Urban Fantasy, le Fantastique, le New Adult et la Romance.

-Date de sortie : 26  Mai 2016

-Edition : Anyway Editions

-Collection : Imaginaire

-Nombre de pages : Environs 430

 

 

Résumé :

«Croyez-vous à l’incarnation ? C’est l’histoire de deux jeunes gens qui voient leur vie changer du jour au lendemain. Kâla qui voudrait simplement être aimée de sa mère. Shiv qui voudrait simplement vivre sa vie sans contrainte familiale. Mais leur désir semble très loin quand des Dieux et des Déesses frappent à leur porte. Jalousie, machination, meurtre et surtout Amour sont au rendez-vous dans le premier tome de Kâlî.»

 

Mon avis :

 

Tout d’abord, je remercie vivement les Anyway Editions qui m’ont permis de découvrir ce roman et de partager ma chronique avec vous.

 

Ayant déjà lu un roman de Mallika R. : Une rencontre inattendue, j’étais très curieuse de la découvrir sous une nouvelle histoire !

 

J’ai été ravie de ma lecture ! L’auteure emporte dans un nouvel univers autour des dieux et déesses de la culture indienne et avec une belle histoire d’amour. C’est très intéressant de, par un roman, découvrir le mode de vie de cette culture très différente de la notre. Et je trouve ça super que l’auteure ai utilisé de vrais mots indiens.

 

En ce qui concerne l’histoire, elle est plutôt prenante et la fin de ce premier tome me donne vraiment envie de connaître la suite.

 

L’histoire est à mon sens facile et un peu fleur bleue mais dans un contexte qui n’est pas banal, ce qui fait son atout et que j’ai bien aimé.

 

Le style de l’auteure n’est pas très approfondi et assez simple, il mériterait d’être plus travaillé, ainsi pour avoir une touche plus personnelle d’écriture, mais cela permet dans un sens une lecture facile et rapide. J’ai trouvé malheureusement une mauvaise ponctuation des phrases…

 

Outre cela, j’ai passé un agréable moment de lecture. Je ne demande qu’à être encore plus emporté dans l’univers de l’auteure et dans la culture indienne, chez les dieux, avec le tome 2.

 

C’est donc avec un «B» que je note ce premier tome de la série Kâlî car j’ai passé un bon moment de lecture bien que j’attends d’être encore plus éprise par le reste de l’histoire.

 

 

«Son père les attendait au salon, assis sur le canapé en face de la famille venue pour l’humilier. Cela dura exactement deux secondes avant que la mère du jeune homme ne fasse une grimace. Un pincement au cœur la stoppa dans son avancée et celle-ci en profita pour se lever.

-Déolée, Madame Gutpa, on ne m’avait pas dit qu’elle était si…

Elle ne termina pas sa phrase, mais ils avaient tous compris ce qu’elle voulait dire. Kâla regarda le jeune homme et fut choquée. »