L’Eté du changement de P.M Evalice

 

12189819_10153717648278841_5068141689275970594_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte d’identité de cette nouvelle :

 

-Auteur : P.M Evalice est son nom de plume. Grande timide de 48 ans, elle est la maman au foyer de deux grands enfants. Passionnée de lecture et d’informatique, elle est également un peu accro aux séries TV ce qui la conduit vers quelques forums. Elle prend plaisir à lire des fan-fictions et autres histoires originales. Alors, de fil en aiguille, elle prend son courage à deux mains et essaie d’écrire à son tour. Pourtant, c’est plutôt vers les montages photos, les fan-arts et autres créations que se penchent ses loisirs, et même depuis peu, dans l’élaboration de couvertures de livres. L’écriture n’est pour elle qu’un moyen de vider son esprit, de s’échapper de la réalité, un moyen de se créer ses propres  univers. Il a juste suffit d’une opportunité pour qu’une petite nouvelle « New Adult » voit le jour.

 

-Date de sortie : 20 Novembre 2015

 

-Edition : Anyway Editions

 

-Collection : Existentielle

 

-Nombre de pages : 35

 

Résumé :

 

« Tout oppose Kaytlin, une jeune femme servant de souffre douleur à un groupe d’étudiants, et Allan, un jeune homme aux mauvaises fréquentations. Pourtant, un été, ils vont comprendre qu’il est important de voir au-delà des apparences. Ils se retrouvent face à des choix qui changeront leur vie à jamais. Feront-ils les bons ? »

 

Mon avis :

 

Tout d’abord, je remercie vivement les Anyway Editions qui m’ont permis de découvrir cette nouvelle et de partager ma chronique avec vous.

 

L’Eté du changement est une belle nouvelle, qui m’a le plus plu parmi  celles que j’ai pu découvrir.

 

Les personnages, et leur caractère bien propre à chacun sont, tout de suite, très attachants.

Kaytlin est une jeune fille dont on a envie d’en savoir plus dès le début. Et Allan, personnage qui paraît « méchant » est un jeune homme qui tente de se sortir de son passé, et il va le faire de la plus belle des manières.

 

L’histoire est très jolie et très émouvante !

La plume est fluide, très simple et agréable à lire.

 

Pour une nouvelle, je ne suis pas restée sur ma fin, j’ai adoré l’histoire du début à la fin et je me suis sentie prise d’émotions pour les personnages.

 

En peu de temps, l’auteure a sût me faire passer des émotions et c’est ça que j’adore !

 

Je serais ravie de lire d’autres ouvrages dans cette optique car j’aime beaucoup l’écriture de P.M Evalice avec cette nouvelle.

 

 

Ma note est donc un « A » j’ai accroché à cette nouvelle et l’ai lu avec grand plaisir et je suis heureuse d’avoir découvert une nouvelle jolie plume.

 

 

« Elle savait que son voisin était beau gosse mais à ce point elle n’aurait pu l’imaginer. Il était plus grand qu’elle d’au moins vingt bons centimètres. Ses muscles n’étaient pas négligeables vu comment ils bougeaient sous le tee-shirt du garçon. […] Elle continuait de l’admirer, cachée par ce voile épais, son visage lui faisait penser à un dieu grec quoiqu’elle n’en fût pas certaine. Disons qu’elle ne savait pas comment décrire le garçon. Il était brun, les cheveux ni courts ni longs, enfin surtout cette mèche tombant sur ses yeux et qu’il n’arrêtait pas de relever avec sa maine. En y réfléchissant, c’est ce qui aurait sans doute fait son charme s’il n’était pas l’être abject qu’elle fuyait.»